Caracterisation des classes de (≤ 3)-hypomorphie a l’aide d’interdits

JEAN GUILLAUME HAGENDORF, GERARD LOPEZ, CLAIRE RAUZY

Resumen


G. Lopez a démontréla(<6)-reconstructibilitédes relationsbi-naires finies (1972) (voir [1] et [2]) résolvant ainsi un probleme de Roland Fraissé (voir[3]). Sa preuve repose sur la notion de classe de difference. Depuis, la notion de classe de difference est un outil ma-jeur dans bien des travaux en reconstruction et demi-reconstruction notammenten[4], [5] et [6]etpermet dedefinir la notion de classe d'hypomorphie. La caracterisation des classes de (<k)-hypomorphie finies, pour k>6, a été obtenue par Hagendorf et Lopez en 1994 (voir [4]). La caracterisation des classes de (<4)-hypomorphie finies a ete obtenue par G. Lopez et C. Rauzy (1992) (voir [6]). Ensuite, celle des classes de (<5)-hypomorphie finies a etetrouvee par Y. Boudabbous (2000) (voir [7]). Dans cet article nous obtenons une caracterisation, par interdits, des classes de (<3)-hypomorphie finies, puis infinies dans un prochain article. Ces deux articles sont resumes en [8]. La reconstruction infinie a ete en particulier etudiee en [4], [9] et [11]. D'autres utilisations des classes de difference ou des liens avec elles se trouvent par exemple dans [12] a [21].

Texto completo:

PDF

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.